Appelez-nous au 04 73 35 25 26 ou écrivez-nous : alf@fit-formation.net

SAMA

Créé en janvier 2010, SAMA (Service Accompagnement Migrants Auvergne) accompagne les personnes étrangères vers l’autonomie par le biais de l’apprentissage du français sur Clermont-Ferrand et son agglomération, le conseil social et l’interprétariat/ traduction.

[(En quoi l’apprentissage du français est un vecteur vers l’insertion sociale ?)] Apprendre le français est un premier pas vers le mieux vivre-ensemble. La maîtrise de la langue permet aux personnes étrangères de mieux appréhender leur environnement, de faciliter leurs démarches vers l’accès aux droits (santé, logement, etc.) et d’être autonomes au quotidien. Les participantes se sentent valorisées au regard de leurs acquis, prennent confiance en elles et deviennent véritablement les actrices de leur vie. Au fil de l’apprentissage, elles parviennent à prendre part à la vie sociale et citoyenne de leur quartier.

[(Quelle est votre équipe et vos outils d’apprentissage ?)] Nous avons actuellement deux coordinatrices et cinq formatrices expérimentées et spécifiquement formées aux méthodes d’apprentissage de l’alpha/FLE. Nous utilisons des outils professionnels et innovants : création de fiches de lecture, utilisation des nouvelles technologies (notamment audio). Nous adoptons une pédagogie différenciée, adaptée au niveau des participantes. Pour assurer un meilleur suivi, un cahier de liaison est complété lors de chaque formation. Des exercices sont également donnés à la fin de chaque cours. Nos formatrices sont également formées au FOS Français sur Objectifs Spécifiques et peuvent donc travailler avec des publics en insertion professionnelle.

[(Combien avez-vous de personnes en formation actuellement ?)] Nous avons environ 220 personnes en formation sur les quartiers de Clermont et Cournon : Herbet, Fontaine du Bac, Saint Jacques, Centre ville, La Gauthière, Croix de Neyrat, Champratel, Les Vergnes et Cournon réparties en 15 groupes de niveau de 15 personnes. SAMA dispense 4h de formation par semaine (en séance de 2h).

[(Quel public recevez-vous sur ces groupes ?)] Nous recevons une douzaine de nationalités différentes, essentiellement des femmes. Un groupe du soir a également été constitué depuis avril 2011 et accueille principalement des hommes. 2 profils types :
- des participantes qui viennent d’arriver en France, qui ont besoin d’apprendre le français pour gagner en autonomie et qui présentent souvent des difficultés liées à la garde d’enfants et à la mobilité, freins à l’apprentissage intensif de la langue.
- des participantes de plus de 40 ans, en France depuis plusieurs années, et qui souhaitent, après le départ de leurs enfants, prendre leur vie en main et parfois, travailler. Les apprenantes viennent apprendre le français pour être plus autonomes au quotidien et ne plus dépendre des autres : être capable de prendre un rendez-vous chez le médecin, suivre la scolarité des enfants, comprendre leur courrier…

[(Quelques anecdotes à raconter ?)] Les cours de français ont directement un effet sur la vie au quotidien des dames : "Une apprenante est arrivée en formation un matin, ravie, car elle avait pour la première fois de sa vie, pu retrouver les rayons dans un supermarché grâce aux pancartes et lire les prix sur les étiquettes…" "Une autre apprenante s’est sentie soulagée et fière lorsqu’elle a pu prévenir seule le médecin pour son enfants malade car elle s’était rappelée des termes clés à utiliser en cas d’urgence et a pu expliquer au médecin les symptômes ressentis par son enfant (fièvre, mal de gorge, etc.)"

Nous travaillons également beaucoup sur la prise d’initiative, notamment la mobilité : une apprenante qui ose sortir seule de chez elle pour aller faire le marché de Montferrand lorsqu’elle habite Champratel est une victoire ou encore une autre participante qui réussit l’examen du permis de conduire et qui se sent fière de venir en cours en voiture…

[(Une séance de formation type ?)] Pour les personnes de profil FLE, nous commençons notre séance par l’écoute d’un CD audio (une prise de rendez-vous par exemple) à partir duquel les apprenantes font un retour oral et écrit. A cette occasion, un point grammatical et lexical est abordé. Nous répondons au besoin de compréhension orale des publics FLE, public constitué le plus souvent de dames primo-arrivantes qui ont fait des études dans leur pays mais qui ne parlent pas français.

Pour les personnes de profil Alpha, nous travaillons davantage l’écriture- les dames étant en France parfois depuis plusieurs années et maitrisant le français oral-, nous lisons, faisons des dictées afin qu’elles puissent assimiler quelques structures simples et courantes du quotidien.

Nos cours sont une réponse directe aux besoins quotidiens de notre public : la scolarité, la citoyenneté, la mobilité, l’ouverture socioculturelle, etc. sont des thématiques centrales sur lesquelles nous travaillons les acquis en français.

[(Si vous deviez définir l’identité de SAMA et situer son action dans le champ de l’apprentissage du français, que diriez-vous ?)]

La proximité avec notre public ! Nous travaillons toutes, depuis des années, avec les populations étrangères ; nous connaissons les acteurs de quartier et avons construit des réseaux coordonnés autour de cette même ambition : faciliter l’intégration des populations immigrées en Auvergne. Cet ancrage territorial, la relation de confiance que nous avons instaurée avec nos partenaires nous invitent à poursuivre nos actions : « amener les personnes à avoir un rôle actif dans la société, les aider à s’insérer sans pour autant renier leurs origines. » Nous les incitons à sortir, à prendre part aux évènements du quartier ou de la ville : « On les amène à s’ouvrir sur la ville et sur la vie... ».

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Mme Fabienne Pellé (présidente) ou Mme Annabel Lenglet ( responsable de formation) à cette adresse samauvergne@gmail.com ou par téléphone au 04 73 24 03 91

Avec la participation financière de :